Devenir propriétaire quand on est étranger!

maison_vietnam.jpgMoi, l’étrangère vais-je pourvoir m’acheter un logement au Vietnam sans pour autant être obligée de passer par la case mariage avec un  ressortissant  Vietnamien?

En tout cas Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a récemment promulgué un arrêté concernant l’autorisation à titre expérimentale de la propriété d’un logement au Vietnam pour les organisations et individus étrangers.

Sympa tout ça, mais à quelles conditions?

« Pour devenir propriétaire, ces personnes devront posséder une carte de résidence ordinaire ou un titre de résidence provisoire au Vietnam de plus de 12 mois. En particulier, les entreprises à capitaux étrangers dont la licence d’investissement est encore valable pour plus d’un an sont autorisées à acheter un logement. Enfin, un contenu très important de cet arrêté : chaque étranger ne peut être propriétaire que d’un seul logement au Vietnam. »

Pour le moment ça va mais… il nous dit quoi ensuite le décret?

« L’arrêté gouvernemental stipule également les actes interdits : falsification des papiers ; propriété de plus d’un appartement dans les cités urbaines pour les individus autorisés à acheter un appartement sous condition qu’ils résident au Vietnam ; location ou autres usages des maisons destinées à l’habitation ; réfection ou réhabilitation des logements, actes de transactions des logements qui ne respectent pas la loi vietnamienne. En plus, ce document indique aussi l’interdiction de vendre ou d’acheter des appartements dans les zones limitées ou interdites à la présence d’étrangers. »

Bon jusque là c’est encore possible … quoique  ça se corse un peut plus

« Les étrangers autorisés
– Les étrangers travaillant au Vietnam, comme gestionnaire, en possession d’un contrat de travail.
– Les personnes ayant contribué au pays doivent posséder un ordre ou une médaille décernés par le président de la République.
– Les personnes ayant eu une contribution particulière pour le pays doivent posséder un certificat de la part des services concernés et le soumettre à l’examen du Premier ministre.
– Les étrangers travaillant au Vietnam dans les secteurs de l’économie, des sciences et technologies, de l’environnement, de la santé, de l’éducation et de la formation… doivent être titulaires d’un diplôme universitaire et d’un permis de travailler au Vietnam.
– Tout(e) étranger(ère) marié(ée) avec une (un) Vietnamienne (Vietnamien) doit présenter l’acte de mariage accompagné du passeport du conjoint ou du livret de famille et de la carte d’identité de la personne vietnamienne. « 

Bon comme je ne suis pas éligible à tous ses critères je vais donc rester « résidente » de ma chambre d’hôtel!

Et pour les autres….

« L’arrêté entrera en vigueur le 1er août. »

Alors bonne chance!

source : courrier du vietnam (08/06/2009)

;

Cet article vous a plus, partagez le!

sylvie vietnam vagabondage

Conseillère en voyage – partenaires depuis + de 10 ans d’agences locales installées au Vietnam - Laos - Cambodge et Birmanie. Je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone . Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon... novembre 2019, j'ai effectué mon deuxième voyage de repérage pour le Myanmar (Birmanie)...

4 commentaires

  1. C´est super intéressant ton post.
    A plus.
    Elisa, loin, loin en ARGENTINE

  2. Bonjour,

    Je travaille actuellement à la préparation d’un documentaire.

    Dans ce cadre je suis à la recherche de migrants qui changent de vie et viennent s’installer à l’étranger pour devenir propriétaire.

    Si vous êtes intéressés par le sujet et que vous êtes sur le point de concrétiser ce projet dans les prochains mois ou prochaines semaines, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’information.

    Cordialement,

    Ghislain
    +33 1 53 17 99 22
    castintv@gmail.com

  3. Bonjour,

    Avec ma femme et son frere nous recherchons a créer une activité hotel resto bar au vietnam, nous sommes entrain de vendre des biens immobiliers pour avons les fonds nécessaires à cette création, en vue d’ y partir et si cela se concrétise, d’ y vivre.

    Pouvez vous nous aider pour le Vienam? ce projet est il réalisable ? Auriez vous des contacts sur des francais ayant deja réalisé qqchose de similaire ?

    Merci d’ avance.

    Salutations.

    Patrice.

  4. Concernant la propriété immobilière pour des étrangers, malgré la modification de la loi, cela reste un parcours du combattant. Il reste cependant d’autres solutions. C’est ce que j’ai vécu :
    Je suis présent au Vietnam depuis 7 ans à raison de 6 à 7 mois par an.Je gère une petite association d’aide aux enfants pauvres (www.hoa-sen.com)
    Malgré de nombreuses demandes appuyées par mes amis influents vietnamiens,je ne parviens pas à obtenir le fameux
    certificat de travail et encore moins la carte de résident.
    Mon triste destin était donc de continuer à résider à l’hotel. Mais une opportunité s’est offerte à moi: des amis de longue date devaient rénover leur vieille maison. Nous avons monté une affaire :
    J’ai financé une partie des travaux (environ 130 millions de dongs) et en contrepartie, j’ai demandé à occuper le premier étage. Nous avons donc lancé une procédure auprès des services compétents (et il y en a !!!!) Puis un bail de location a été rédigé par un notaire. Un loyer « fictif » a été entendu. Les autorisations sont arrivées et maintenant,j’habite ce logement privé. Mais attention, la durée du bail est calquée sur la durée du visa en cours. Ce qui fait qu’à chaque retour,il faut refaire le circuit. (250 000 pour le notaire,800 000 pour la police)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *