Découverte de Hà Giang et les nids d’Aigles

vietnam-ha giang.jpgJe vais faire la  route coloniale N°4 et les villages de Hà Giang, Duong Van , Méo Vac et Bao Lac, bien connu pour être LES NIDS D’AIGLE DES H’MONG NOIRS « pendant la guerre d’Indochine en 1950.

Après avoir obtenu l’autorisation de circuler dans les districts frontaliers, je vais découvrir la vie des montagnards dans la pleine nature.

Je vais retrouver le peuple fier des H’Mongs dont les hommes sont tous habillés en noir.

(Bon tout ça, suite à la demande d’une agence de voyage qui m’a demandé de glaner renseignements et photos pour  renseigner leur site au sujet de randonnées dans la région de Hà Yuyen, mais chut….)

Un peu d’histoire en passant …

Les H’Mongs, farouches partisans des français, guerriers durs et indomptables durant toute la guerre d’Indochine, ont défendu leurs vallées complètement isolées contre leurs ennemis : les vietnamiens.hmong.jpg

Le terrain escarpé et sauvage et leur tenue noir offrait un parfait camouflage pour combattre leurs ennemis.

Il se sont battu comme des bravent et ont tenu bon jusqu’en 1959, soit 5 ans après la défaite des français à Dien Bien Phu, et n’ont été vaincus seulement à cause de manque de munitions pour leurs fusils.

Mon itinéraire

Ha Giang -> Troi Quan Ba -> Yên Minh -> Mèo Vac -> Dong Van -> Yên Minh -> Ha Giang -> plus tous les arrêts ou bifurcations pour faire des rencontres « photos-photos »

( Je dis merci d’avance à mon guide, Tien, car je me connais, je vais vouloir aller partout et lui n’aura de cesse de me dire « non non pas possibleeee, revenir à la voitureeeeeeee »).

 

Un peu de tourisme

C’est un circuit un peu difficile dans une  région où il n’y a pas vraiment  de touriste, juste des baroudeurs mais ça commence à être de mieux en mieux organisé.

Les conditions d’hébergement sont encore à la dure, tout comme la route ; par exemple Méo Vac -> Dông Van 25 kms de montagne et 4 heures pour les parcourir !!

La région est très pauvre, il n’y aura pas grand chose à manger, (a part du chien ou des crapauds ?, souvenirs, souvenirs de Cao Bang ! ) je vais donc prévoir  d’emporter quelques victuailles !

Quoique que je pourrais manger des pommes puisque la réputation de la pomme de Dông Van,  considérée comme la  meilleure de son genre au Vietnam, n’est plus a prouver.

 

Hà Gian se trouve dans  la vallée de la rivière Lô, entourée de montagne  au paysage magnifique.

Sur la route une petite halte dans la vallée de Sung Là, ses montagnes et forêts denses à l’aspect mystérieux.

 

Le plateau calcaire de Dông Van , à 1.250 m d’altitude est le royaume des montagnards d’éthnies H’Mong, Lô Lô et La Chi. A l’extrême nord, à la frontière avec la chine,  le sommet Lung Cu (1.600-1.800 m) est surnommé « le toit du Vietnam »plateau_calcaire_Dong_Van.jpg

 

( Plus on s’approche de la frontière chinoise, plus on à  l’impression d’être dans les  Dolomites italiennes, sauf que celle-ci sont recouvertes de jungle ! C’est un véritable capharnaüm de pitons calcaires de toutes tailles et toutes formes.)

Dông Van a gardé son allure ancestrale, vielles rues, maisons auplancher dallé de pierres, mur en terre battue et toit couvert de tuiles doubles.

Le dimanche c’est la fête . Jour de marché, les H’Mongs descendent de leur montagne pour négocier leur produits. Ripailles et commerce vont bon train, tous s’agitent, les hommes rentreront saoul, bon ça c’est ….. classique !

A 12 km de Dông Van,  Je ne vais pas manquer de visiter l’ancienne résidence de Vuong Chi sinh, roi des H’Mong. Il parait que c’est un somptueux palais reproduisant l’architecture chinoise de la dynastie des Qing.

Là-bas, je vais pouvoir  connaître  l’histoire turbulente de l’ethnie H’Mông au Vietnam. Vous en saurez plus à mon retour…, photos à  l’appui bien sur !

 

 

Pour aller de Dông Van à Mèo Vac, il faut passer par le sommet Ma Pi Lèng. Le soir je m’endormirais en rêvant que je touche les nuages qui recouvrent son sommet. Et si le temps est clément, la vue s’étendra jusqu’à l’horizon, je pourrais ainsi admirer la rivière Nho Quê qui se déroule tel un ruban de soie.

Le lendemain j’irais me perdre dans les multiples grottes :  20 dans le district de Dông Van, 37 à Mèo Vac et 5 à Yên Minh . J’espère ne pas me perdre dans le dédales des cavités car certaines ont tout de même 1.150 mètres, 950 mètres et 350 mètres de profondeur. !!

Revenons en plein jour et retrouvons nos esprit, je crois que je préfère faire du trekking et  aller à la rencontre des ethnies H’Mông, La Chi, Tày, Nùng…. et admirer les rizières en terrasses de Hoàng Su Phi ou Sin Mân.

 

Donc à bientôt, à mon retour, début juillet…..

A lire ce  petit article pour plus les curieux  » Les H’mongs et la France pendant l’Indochine  »

.

sylvie vietnam vagabondage

Agent de voyages – partenaires depuis + de 8 ans d’agences installées au Vietnam, je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone au Vietnam - Laos et Cambodge. Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon...

2 commentaires

  1. Bonjour Sylvie,
    Nous sommes un couple et serons au Vietnam du 17/04 AU 04/05 nous avons l’intention de ne voyager que dans le Nord et de faire quelques randonnées. nous avons déjà une idée du périple que nous aimerions faire mais qui me paraît plus difficile à réaliser seuls en transports en commun.(temps limité).
    Je vous livre en vrac nos souhaits :
    au départ d’Hanoi – Babe- Bao Lac- randonner jusqu’au village Khuoi Khon (village des Lolos noirs) y rester 1ou 2 nuits- être à Kau Vai le vendredi 25 avril (si c’est la bonne date cette année) pour le marché de l’amour.
    -Dong Van et ses environs (randonner) (être là pour le marché dominical).
    Bien sûr pour finir ou démarrer la baie dHalong terrestre (Tam toc) et maritime nous intéressent (mais pas forcément la baie Halong). Qu’en pensez-vous ?

    • Bonjour Marc, dormir au village de Khuoi Khon (village des Lolos noirs) relève un peu de l’utopie! Ce village est tout petit et n’a pas de structure pour le touriste, les maisons sont très espacées et les habitants sont tous à travailler aux champs….
      La plupart des agences de voyages vous proposerons d’y passer partir de Bao lac, passer l’après midi à Khuoi Khon et rentrer dormir à Méo Vac mais s’y poser, ce n’est pas possible car vous allez vous y ennuyer à mourir. Pour vous imprégner des habitants de ces régions, il faut prendre un treek de plusieurs jours. Départ de Ha Giang direction Ba Bé, ( ou dans l’autre sens ) et là vous marcherez pendant 7 jours mais cela ne peut ce faire qu’avec un groupe de 6 participants minimum pour une question de cout dans la logistique . On peut vous organiser des minis treek de 1 jour dans cette région mais puisque vous en voulez pas allez voir la baie d’along pourquoi ne pas prendre une boucle : Hanoi – Ninh Binh – Hanoi – Thac Ba – Bac Ha – Sapa – Mu Cang Chai – Mai Chau- Tam Coc / et là vous profitez de passer du temps dans les rizières à la rencontre de diverses minorités, dormir chez l’habitant et ne pas passer tout votre temps à faire de KM pour se déplacer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *