Le vietnam et sa cuisine

« La cuisine vietnamienne, compte parmi les meilleures du monde ».

Conçue pour satisfaire le plaisir des sens avec ses saveurs raffinées, ses senteurs voluptueuses, ses couleurs exotiques et ses textures délicates, la cuisine vietnamienne a su garder ses spécificités tout en s’enrichissant des influences multiples.
Contrairement à d’autres cuisines qui jouent sur les sauces, elle préfère l’utilisation massive des herbes aromatiques et des condiments. Beaucoup moins grasse que la cuisine chinoise, c’est une cuisine qui se distingue par sa légèreté et sa digestibilité.
La cuisine vietnamienne est particulièrement variée, cependant, la base de la cuisine vietnamienne est le simple riz, accompagné d’une grande variété de légumes, de viande, de poissons, d’épices et de sauces.

Le riz peut être complet, rond, long, concassé, parfumé, gluant etc … Plus qu’un aliment, le riz est pour les Vietnamiens la preuve intangible de leur culture Bai Yue, la trace d’une civilisation qui ne se perd pas sous le poids de la longue domination chinoise.
La plupart des repas incluent un potage, un plat frit et un autre plat principal. Souvent, une salade légère avec de la crevette ou du bœuf et des légumes accompagne le repas. Les Vietnamiens mangent avec des baguettes. La nourriture est servie immédiatement après la cuisson et partagée dans des plats communs.
Des légumes sont souvent laissés crus, particulièrement dans le sud en contraste à la viande cuite épicée. Les saveurs distinctes de la nourriture vietnamienne viennent principalement de: la menthe, coriandre, nard indien, crevette, sauces à poissons (nam de nuoc et cham de nuoc), anis étoilé, gingembre, poivre noir, ail, basilic, vinaigre de riz, sucre, et oignons verts. Beaucoup de marinades savoureuses sont faites par une certaine combinaison de ces assaisonnements. La viande ou le poisson marinée est saute rapidement dans le ‘work’ et est servi avec quelques légumes et herbes crus.
Elle ne compte pas moins de 500 plats dont le plus connu reste le rouleau de printemps (chả gìo).
Les Vietnamiens accordent une grande importance à leur alimentation. Celui-ci est une première nécessité dans leur vie journalière et dans leur culture. Leur alimentation est élaborée soigneusement selon le concept du Yin et du Yang et des 5 éléments. « Manger ensemble » exige à leurs yeux un certain respect, un certain niveau de culture dans l’art de manger car il y a l’interdépendance indéniable des convives dans le partage alimentaire et spatial On a l’habitude de dire : Ăn trông nồi , ngồi trông hướng. On doit faire attention à la marmite du riz lorsqu’on mange et à l’orientation au moment où on est assis.

Cet article vous a plus, partagez le!

sylvie vietnam vagabondage

Conseillère en voyage – partenaires depuis + de 10 ans d’agences locales installées au Vietnam - Laos - Cambodge et Birmanie. Je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone . Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon... novembre 2019, j'ai effectué mon deuxième voyage de repérage pour le Myanmar (Birmanie)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *