Marché de Méo Vac

La ville de Méo Vac est petite et sans grand intérêt . Elle se trouve dans une vallée encaissée, bordée de pitons calcaires.  il y a de nombreux Nha Nghi(manger-dormir) où l’on peut se reposer et se restaurer. La région est très pauvre et le choix dans le menu est restreint:  Riz , liseron d’eau sauté, feuilles de moutarde, couenne de porc.

Le marché de Méo Vac , c’est le marché des Yao à grand turban, des H’mongs Blanc, Lolos, Giay et Tay.

Dans le regard de ces gens on y lit la rude vie et la détermination de ce peuple. Ce n’est pas pour rien que la région a été appelée le nid d’aigle et pour beaucoup de Vietnamien Méo Vac évoque le bout du monde  – à lire:  Histoire du peuple  H’mong de la route N°4

Le marché est un mélange de couleurs où dominent le Rouge, le Bleu, Le vert. C’est l’occasion de rencontrer les villages avoisinants, mais ces marchés répondent a un autre impératif: celui de faire se rencontrer les jeunes gens et arranger des mariages  pour éviter la consanguinité dans des communautés familiales regroupées à des heures de marche de leurs voisins.

Le plus réputé:
Le marché de l’amour de Khau Vai, district de Meo Vac, qui ne se tient qu’une fois par an, exactement au 27e jour du 3e mois lunaire. Pas de marchandises a vendre, pas de vendeurs, pas d’acheteurs, c’est LE RENDEZ-VOUS des amoureux de tout  âges. Chacun a un but bien précis que ce soit pour faire connaissance ou se marier.

Sur le marché de Méo Vac, on y est pour commercer, échanger, boire un bon coup et aussi de rencontrer; J’ai remarqué le manège des  femmes étaient attentives aux œillades , très discrètes au demeurant, des hommes qui les approchent. Un simple regard, un frôlement d’épaule et on s’éloigne pour discuter….

Les montagnards viennent souvent en couple. En fin de journée, les maris ivres dorment en plein marché, doucement éventés par leurs femmes.Elles sont obligée d’attendre que le mari cuve sa cuite pour pouvoir rentrer chez eux. Nombreux sont les couples rencontrés sur la route;  La femme porte la hotte et tire le cheval, tandis que l’homme s’accroche comme il peut à la queue ou la selle du cheval et titube à chaque pas. Lors de notre retour du marché, nous nous avons vu un attroupement d’hommes et de femmes très intéressés par le comportement d’ un homme allongé au beau milieu de la route . Accident de la circulation? Non! tout simplement un homme complètement ivre (proche du coma éthylique, à mon humble avis ) incapable de bouger. Les autres, les comparses, (un peu moins ivre que lui, quoi que …) et leurs femmes attendaient que la crise se passe pour reprendre l’ascension de la route et rentrer chez eux. Je n’ose deviner le mal de tête le lendemain matin!

La région est pauvre, le marché n’est pas très garnis. Peu de denrées alimentaires. Sous les marchés couverts de bâches en plastiques: un restaurant  de soupe de riz, de tripes de porc et bols de sang coagulés de porc ( beurk, et pourtant j’aime bien le boudin noir mais SVP cuit !!!)  Quelques étals de viande de porc,  de pattes de poulet et pratiquement pas de légumes et de fruits.

Des étoffes en lin, tintées à l’indigo, sont à la vente, Elles serviront à confectionner les tenues traditionnelles. C’est principalement du tissu brut, sans broderie. Les femmes des minorités de Méo Vac ne sont pas les plus colorée. Elles portent généralement une jupe sombre, un chemisier et un fichu noué de différentes façons, suivant l’appartenance ethnique. C’est là leur principale touche de couleur .


Les hommes sont habillés de noir et certain portent encore le béret basque, signe d’une présence française pendant certaine années.

.

.



.
.
.

Cet article vous a plus, partagez le!

sylvie vietnam vagabondage

Conseillère en voyage – partenaires depuis + de 10 ans d’agences locales installées au Vietnam - Laos - Cambodge et Birmanie. Je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone . Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon... novembre 2019, j'ai effectué mon deuxième voyage de repérage pour le Myanmar (Birmanie)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *