Une école plutôt qu’un borbel

AVEC- Aide Volontaire aux Enfants du Cambodge

ong_AVEC_trafic_enfants_cambodge.JPG

L’ ONG AVEC dont le slogan est « Une école plutôt qu’un bordel » travaille dans l’urgence, à la source du trafic des enfants.

Ils scolarisent des gosses et leur évitent ainsi de partir dans l’engrenage d’un esclavage sexuel. Ils aident les familles à retrouver un équilibre et une dignité. La tache de cette ONG n’est pas facile, il faut souvent jongler et prendre des risques pour aider les enfants. voir article sur leur site

Comment aider l’ONG  AVEC ?

PARRAINER UN ENFANT

Avec 50 franc suisses par mois soit 32 € par mois ( taux de conversion au 10-10-08)  vous pouvez parrainer un enfant c’est à dire :

– Vous participerez à sa nourriture et son hébergement dans le refuge

– Vous recevrez  des informations concernant l’enfant et vous pourrez faire un échange de courrier

– L’enfant est scolarisé

Si vous avez moins d’argent à donner , avec 20 frs suisse soit 12,50€ par mois, au choix :

1- Vous parrainez la scolarité d’un enfant qui vit dans un groupe à risque de trafic, en le scolarisant on lui évite ainsi de se faire embarquer dans l’engrenage de la prostitution. Vous participez à l’achat de l’uniforme scolaire, matériel scolaire et complément alimentaire.

2- Vous parrainez une famille de réfugiés interne au Cambodge en échange de la scolarisation de leurs enfants

3- Vous pouvez aussi aider les mères abandonnées qui élèvent seules de nombreux enfants coût :  30 frs suisse soit 18,80€ par mois

4- Parrainez le matériel scolaire de 200 enfants pour une année : 400 frrs suisse soit 250€ ( c’est moins que ce coûte votre chère tête blonde d’enfant pour sa rentrée scolaire !!!)

Enfin bref avec AVEC , vous pouvez aider un enfant sans trop vous ruiner

refuge_ong_avec01.jpg

Faites vite, leur  refuge est terminé depuis le 20 juin  2008, une dizaine d’enfants sont en attente d’un parrainage

A lire absolument, voici les dernières nouvelles

Un refuge au Cambodge pourquoi?

Apporter aux mères et enfants en situation d’urgence au Cambodge une protection contre le travail forcé et la prostitution. Assurer le suivi médical (vaccins, dépistages, soins, …) et nutritionnel. Dispenser aux mères résidant dans le refuge…voir article sur leur site

Si vous voulez les aider

formulaire de parrainage

comment faire pour payer depuis la France

vous voulez être bénévoles ?

Pourquoi lutter contre le trafic des enfants ?

Des milliers d’enfants sont victimes de l’exploitation sexuelle. Ils sont souvent très jeunes,12 – 18 ans et parfois  8 ans,  tout juste sortie de l’enfance . Ce sont des proies faciles pour les trafiquants qui en font une  marchandise pour le plaisir de touristes peu scrupuleux , amateurs d’expériences nouvelles qui pensent que faire l’amour avec un enfant leur apportera force et vitalité. Témoignage à lire

Qui sont les recruteurs ?

Des professionnels de ce type de transaction mais malheureusement aussi des amis ou parents de la famille des enfants. La pauvreté amène à bien des choses et engendre bien des drames.

Les recruteurs promettent souvent une vie plus facile pour l’enfant; Un travail en ville, du genre un emploi dans un restaurant, un hôtel ou chez un particulier. Parfois, ils proposent le mariage  des enfants avec des personnes qui leur garantiront la  sécurité financière.

Les familles, qui sont très pauvres, se font avoir car elles espèrent toujours plus, toujours mieux, pour leurs gosses . Heureuses, elles les laissent partir en toute confiance avec le « bon samaritain « qui saura leur assurer une vie descente. Sauf que les pauvres gamins ainsi éloignés de tous liens familiaux se retrouvent dans la triste réalité de leur futur emploi: la prostitution.

Pour le « ramassage » des enfants,  une véritable organisation est mise en place, chacun y jouant un rôle prépondérant.

Il y va du chauffeur de taxi ou des employés d’hôtel qui se chargent de trouver les clients auprès des touristes alléchés par « une bonne soirée avec un éphèbe ou une jouvencelle » et si de surcroît la « marchandise «  est vierge ce serait le top. Le Sida n’ aurait pas encore frappé, pour combien de temps ? malheureusement on ne peut le dire….

Les tenancières de soit disant bars (bars donnant  sur la rue et bordel en arrière salle, à ne pas en douter… ) qui engagent des jeunes pour le métiers de serveur.( serveur de quoi ? de sexe ?).  Témoignage à lire

Les propriétaires d’hôtel qui louent sans scrupule leurs chambres et qui tirent de bons revenu du tourisme sexuel.

Bref tout un réseau bien organisé qui trouve son compte sur le dos, je dirais plutôt le corps de pauvres gamins  livrés à cette bande de charognards pervers affublés d’un cœur de chacal. ( là, je suis en colère et mes mots et mes réflexions n’engagent que moi et j’en prends la responsabilité)

Donc n’hésitons pas à aider cette ONG, son travail sur le terrain est bien réel et efficace.

Pour les contacter

AVEC « Une école plutôt qu’un bordel »

Sur le terrain au Cambodge

Le président, Patrik Alain Roux, et son épouse Theayv Bun + une équipe de 12 bénévoles khmers

Email:         patrik.roux@info-avec.org
WEB Site:    www.info-avec.org

En Suisse

Association AVEC, Centre d’appui à la vie associative: Av. Ruchonnet 1, 1003 Lausanne, Tél: +41 21 646 21 96, Mail: info@association-avec.ch

En projet : Avoir une antenne en  France

.

.

Découvrez les autres voyages proposés

Cet article vous a plus, partagez le!

sylvie vietnam vagabondage

Conseillère en voyage – partenaires depuis + de 10 ans d’agences locales installées au Vietnam - Laos - Cambodge et Birmanie. Je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone . Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon... novembre 2019, j'ai effectué mon deuxième voyage de repérage pour le Myanmar (Birmanie)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *