Jour 01: En route pour Ha Giang

Départ tôt le matin car nous avons dans les 300  km à faire pour se rendre  à  HA GIANG (Lung Cu) ;  Notre objectif est d’arriver avant 18 h et la  fermeture du service  d’immigration qui nous permettra  d’obtenir l’autorisation de rentrer dans la région de Méo Vac – Dong Van.  Pour le trouver: en face de l’office du tourisme, Hôtel Agribank,134 Duong Nguyen Trai

Afin de faciliter les démarches, Tien, notre guide, leur a déjà fais parvenir une copie de nos passeports donc, nous devrions avoir rapidement l’autorisation mais comme au Vietnam ce n’est pas toujours très simple ( beaucoup de papiers et palabres à fournir) , nous préférons prendre une certaine marge sur le temps et décidons de partir à 7h.

Premier arrêt pour le repas du midi  à Tuyen Quang à environ 54 KM de HA GIANG.

A peine repris la voiture, la police nous arrête pour excès de vitesse. Suivant les coutumes vietnamienne, le chauffeur présente son permis de conduire accompagné de quelques billets de  20 000 dongs. Mais le policier, intègre ( et oui ça existe !), n’en a pas voulu……

Les garçons sont très inquiets car ils auront certainement droit à un PV.   Le verdict tombe au bout de 20 mn longues minutes d’attente ( on en était à se demander si on allait pouvoir continuer notre route et ne pas être obligé de rebrousser notre chemin) et de plusieurs coups de téléphone divers….

Dépassement de vitesse –  50 km / h au lieu de 60 – Prière de laisser son permis de conduire sur place et de payer plus de 300 000 dongs d’amende ! Nouvelle discution pour garder le permis, le policier se fait attendre et enfin rend le permis à Sun, ouf on peu reprendre la route!

Financièrement pour le chauffeur ça fait très mal et le patron va lui crier dessus.

L’ambiance est morose mais on reprend quand même la route car le temps presse ; il faut arriver à Ha Giang avant la fermeture du service immigration,  si on veut avoir nos autorisations.

.

Au fil du voyage, des maisons sur pilotis,  fleurissent ça et là sur le bord de la route, les autres, cachées dans la végétation, restent souvent misérables et  très modestes.

maison_ha_giang_vietnam03.jpg maison_tuyen_quang01.jpg

A 54 km avant  Ha Giang, nous commençons à rencontrer  des minorités, de part et d’autre de la route les couleurs chatoyantes de leurs costumes nous préparent à de belles photos.

minorite_route_HaGiang.JPG minorite_route_HaGiang01.JPG

Nous logeons la rivière Sông Lô. Sur ses rives, s ‘échelonnent des cultures de bananiers et de maïs. La terre sablonneuse ne semble pas très productive. En espalier, des rizières et quelques pommiers qui commencent à faire leur apparition .

riviere_song_lo.jpg riviere_song_lo02.jpg

HA GIANG (Lung Cu) enfin

Pas grand chose à dire à part que c’est une ville moderne bâtie au fond de la vallée, de part et d’autre de la rivière et entourée de montagnes. La ville est  agréable, il y fait bon.bienvenue_Ha_Giang.jpg
Il y a pas mal  d’hôtels mais pas vraiment de restaurants , vous devrez vous contenter de  COM PHO.
Sur la place principale une statue d’ HO CHI MIN étend ses bras protecteurs sur les épaules des enfants des minorités locales. Ça fait rêver quand on pense que cette région a été « rebelle «  à son autorité pendant un bon moment !
Ha Giang c’est la porte d’entrée et de sortie obligée pour faire le périple Méo Vac – Dong Van
Obligée est bien le mot   car vous devez vous procurer auprès du bureau d’immigration  une « autorisation »

Avis aux futurs visiteurs: surtout ne vous amusez pas a ne pas acheter le permis. permis-circuler-ha-giangIl n’y a pas de contrôle sur les routes, mais dans les hôtels il vous sera demandé  et si vous ne l’avez pas, non seulement vous ne pourrez y dormir mais en plus ils risquent de prévenir la police. Achetez le permis (200 000 dong) à l’immigration, qui se trouve a gauche de l’office du tourisme et ses brochure en chinois . C’est long mais on y arrive la preuve je l’ai eu !!

Pour ceux qui veulent s’attarder à Ha Giang

Ou dormir ?

Huy Hoan Hotel : 10, Pho Nguyen Trai. Tel 86-12-88. Chambres avec des meubles de décoration  chinoises en nacre. Une terrasse pour le petit dejeuner, mais pas de restaurant. Comptez dans les 240 000 dong. Une chambre pour é
Hai Dang Hotel : 15 Pho Nguyen Trai. Tel. 86-68-63. Petit hôtel confortable en face de la gare routière. Très pratique si vous faites le tour en bus publics pour Dong Van

Tout nouveau, novembre 209 : Sinh Thai Truong Xuan hôtel .  Il est à la sortie de Ha Giang sur la route de Dong Van (faire 5 km ) C’est tout neuf, avec des bungalows sur la rivière.  D’ après renseignements,   c’est 240 000 dongs pour un bungalow. Tel: 02193 8111 02 (le réceptionniste parle très bien l’anglais). Courriel: hagiangresort@gmail.com.
Ou manger ?

Pas grand chose, quelques com pho.

Le Thuy Son,  à la sortie de Ha Giang sur la route de Dong Van, vous y mangerez de bons poissons mais attention il  semble être réputé par les buveurs de bière de Ha Giang à partir de 18 h !!!! Donc attendez un peu que sa se calme vers 19 h pour y aller.

Un petit jus de canne bien frais dans une  petite paillote bien agréable  et hop on reprend la  route direction Quàn Ba!

vietnam_vagabondage_hagiang01.jpg vietnam_vagabondage_hagiang02.jpg

WOUA, la ville est à peine quittée que déjà nous attaquons une route qui s’accroche à la montagne!

Le paysage change tout d’un coup plus  de rizières,  mais des petites montagnes en forme de pain de sucre. Elles sont recouvertes de feuillus et de plantations  de maïs. Les maisons sur pilotis avec leur toit en palme ont cédées la place à celles construites directement sur le sol. Nous  entrons dans le monde des  H’MONGS.

Ha_Giang_Quan_Ba.jpg Ha_Giang_Quan_Ba_02..jpg

Nous arrivons bientôt, après 40 km  de route, à Quàn Ba. Nous traversons le col nommé « la Porte Céleste » à 1500 mètres d’altitude. Des plaques signalent les efforts héroïques des peuples et des minorités locales qui ont réussi à tailler cette route dans ces montagnes afin de permettre le désenclavement de cette région.

Sur la route,  nous croisons les minorités Lung puis Lo qui vivent exclusivement dans cette région.

Le  climat y est frais toute l’année avec ses sommets qui se succèdent sans fin. La chaîne Cô Tiên (Fées) projette son ombre sur les rizières vertes.

A suivre…………... Dormir à Quàn Ba

sylvie vietnam vagabondage

Agent de voyages – partenaires depuis + de 8 ans d’agences installées au Vietnam, je vous organise des voyages hors des sentiers battus et avec guide privatif francophone au Vietnam - Laos et Cambodge. Vous désirez vous balader au Vietnam sans les contraintes d’un tour opérateur ? Vous rêvez d’un voyage à la carte avec juste un accompagnateur qui deviendra au fil du temps un ami ? Avec Vietnam Vagabondage, vous pourrez vivre pleinement vos vacances tout en profitant d’un accompagnateur pour vous évader en toute sérénité et sécurité. Depuis l'année 2002, je sillonne le Vietnam à la recherche d' insolite. J'ai voyagé de multiples façons, en voiture, train, a pied, vélo, moto, barque , dormant quelques fois dans des hôtels mais principalement chez les habitants pour être au plus proche d'eux. J'ai découvert le Laos et le Cambodge depuis 2015, de la même façon...

2 commentaires

  1. Je voudrais savoir si vous organisez avec votre service de voyage le même parcours que vous avez fait avec le guide et le chauffeur car j’ai bien l’impression que c’était très sympathique comme balade et avec ma compagne on aurait bien envie de le faire . Quelle serait la meilleure saison et est-ce que ça coute cher?

    Merci pour votre réponse, Patrice

    • Oui, Oui mais je n’ai pas encore eu le temps de le mettre en ligne .PS J’organise actuellement un périple pour 2 personnes dans cette région pour juin 2010 . J’en dirais plus sur le site , vous pouvez me contacter en privé en attendant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *